Comment étalonner un anémomètre ?

choisir anemometre

Vous souhaitez vous assurer que votre anémomètre fonctionne correctement et qu’il soit en mesure de vous déterminer la vitesse exacte de l’air qui circule ? Pour cela, il faudrait bien sûr, l’étalonner.

Cependant, vous devez impérativement savoir comment effectuer ce processus, afin d’octroyer une efficacité optimale à votre appareil. Voici comment étalonner un anémomètre !

Les éléments à prendre en compte

Lorsque vous souhaitez effectuer l’étalonnage de votre anémomètre, il est tout à fait indispensable de prendre en compte certains éléments. Ces éléments sont au nombre de trois. Il y a entre autres le calibrage, le certificat de calibration et l’intervalle de réétalonnage. Néanmoins, il y a également certaines conditions que vous devez impérativement remplir, afin de pouvoir étalonner votre anémomètre.

Le calibrage

Le calibrage d’un anémomètre doit être compris ici, comme une opération de contrôle. Ce contrôle vise la correction de certains éléments, tels que la magnitude du système de mesure de l’anémomètre. Toutefois, ici, le système de mesure ne doit pas intervenir.

En d’autres termes, lorsqu’on parle de calibrage de l’anémomètre, il faut entendre par là, la détermination de la déviation par laquelle passe l’indicateur. Cet indicateur sera en rapport réel avec la valeur de la magnitude.

A lire aussi : Comment mesurer la vitesse du vent ?

Le certificat de calibration

Vous n’ignorez sans doute pas que les anémomètres bénéficient d’une certaine certification. Il s’agit bien entendu ici, de la certification ISO. Il s’agit d’un protocole de contrôle qui sert à déterminer l’entreprise qui a conçu sur le marché le dispositif, mais également de déterminer le laboratoire en charge du calibrage de ce dernier.

La certification ISO donne des indications sur les caractéristiques techniques de l’anémomètre, dont vous disposez. Cela vous permettra dans certaines situations de récupérer le patron de mesure autorisé au niveau national. En un mot, le certificat de calibration est un élément indispensable qui atteste de la qualité de l’anémomètre.

L’intervalle de réétalonnage

Cet intervalle doit être assez régulier. En effet, cela permettra à l’anémomètre de vous présenter des résultats exacts. L’intervalle de réétalonnage est donc la période dans laquelle, vous êtes censé effectuer un étalonnage après en avoir effectué un précédent. Si vous souhaitez donc entreprendre l’étalonnage de votre anémomètre, vous devez garder à l’esprit certains points :

Ø  La fréquence dans laquelle vous effectuez son utilisation,

Ø  Les instruments de mesure et de contrôle,

Ø  La stabilité des différents calibrages,

Ø  La détermination de la garantie et

Ø  La marge d’erreur permise.

Autrement dit, il est nécessaire que vous deviez déterminer la fréquence à laquelle vous avez l’obligation d’effectuer le calibrage de votre dispositif. De façon générale, il serait préférable que cet intervalle soit estimé entre un an et 3 ans. Cependant, si vous avez des difficultés à effectuer l’étalonnage vous-même, vous pouvez toujours contacter un professionnel qui se chargera de vous aider en cette matière.

Voir aussi : les différents types d’appareil

Les astuces

Il y a plusieurs astuces que vous pouvez mettre en œuvre pour étalonner votre anémomètre. Cliquez ici pour voir le guide d’achat des anémomètres du site casouffleaujourdhui.fr. Cependant, il est beaucoup plus conseillé de le placer sur une surface plate, afin de ne pas dérégler l’étalonnage. Aussi, vous devez veiller à ce que les hélices soient particulièrement sensibles au vent.